• DAVID FALCO BERKOWITZ - LE FILS DE SAM

    DAVID FALCO BERKOWITZ - LE FILS DE SAM

      http://meurtrierspsychopathes.skyrock.com

    DAVID FALCO BERKOWITZ - LE FILS DE SAM
    <div-container></div-container> <div-container></div-container>David Falco Berkowitz est un tueur en série, solitaire et pyromane, qui a sévi à New York pendant les années 1970. Il a tué six personnes et blessé plusieurs autres.

    Il prétendait avoir été tourmenté par des voix «démoniaques» l'enjoignant de tuer. Il devait satisfaire la soif du démon, il devait tuer pour calmer son hystérie et pour ne plus entendre ces voix démoniaques!
    Son surnom de «Fils de Sam» lui est attribué lorsqu'on découvre une lettre, sur les lieux du crime, où il déclare être le fils de Sam. Le nom de Sam était lié à son voisin, qui d'après lui, lui intimait l'ordre de tuer! De plus, on raconte que par la pensée, le chien du voisin aurait été possédé et l'aurait incité à tuer. Il a avoué que pendant sa jeunesse il adorait torturer les animaux et les tuer, qu'il avait fait partie d'un culte satanique lié à Charles Manson (qui professait la nécessité des sacrifices humains) et au néonazi Fred Cowan. D'après une liste retrouvée chez lui, David Berkowitz aurait provoqué 1488 incendie à N-Y!

    Il est arrêté par la police le 10 août 1977 suite au témoignage d'une personne qui l'a vu, non loin du lieu d'une de ses agressions, le 30 juillet 1977 retirer une contravention de sa voiture et s'en aller.
    Jugé comme sain d'esprit, il est condamné à six peines de prison à vie (365 ans) pour meurtres le 12 juin 1978 dans le centre correctionnel d'Attica.


    TRADUCTION DE LA LETTRE SUR LA PHOTO

    «JE TE DIS AU REVOIR ET BONNE NUIT.
    POLICE: QUE CES MOTS TE HANTENT: JE REVIENDRAIS! JE REVIENDRAIS!
    CECI EST A INTERPRETER COMME BANG, BANG, BANG, BANK, BANG – UGH!
    BIEN A VOUS DANS LE MEURTRE
    M. MONSTRE»
    (Ceci était sa première lettre dans les lieux du crime)

    Une de ses lettres adressées à la presse:

    «SAM EST ASSOIFFE. IL NE ME LAISSERA PAS M'ARRETER DE TUER TANT QU'IL N'AURA PAS EU SON CONTENT DE SANG».

    BIOGRAPHIE

    David était un enfant illégitime, abandonné et adopté, il fut un garçon timide, gâté et solitaire. Le ressentiment qu'il éprouvait au fond de lui-même ne fit surface (avec des conséquences horribles) qu'après les retrouvailles avec sa mère naturelle.

    Betty Broder (mère biologique de David) lorsqu'elle annonça a son mari, Joseph Kleinman, qu'elle était enceinte, celui-ci lui demanda de se débarrasser de l'enfant si elle voulait continuer à le voir.

    David fut adopté par un couple juif, Nathan et Pearl Berkowitz. Lorsque Pearl mourut d'un cancer, David (14 ans) fut profondément affecté. Nathan Berkowitz se remaria, David ne s'entend pas avec sa belle-mère ni la fille de celle-ci. Il décida de partir faire son service militaire, a son retour il préfère s'installer dans son propre appartement, la solitude l'amena alors à rechercher ses véritables parents. A l'aide d'un vieil annuaire téléphonique il parvint à retrouver sa mère et sa sœur Roslyn. Les retrouvailles furent chargées d'émotions. David avait retrouvé une «famille»; il paraissait heureux. Mais peu de temps après, les visites de David se firent de plus en plus rares et brèves. Roslyn s'inquiétait des maux de tête dont se plaignait David.

    En 1975, David Berkowitz écrivit à son père pour lui indiquer combien sa vision du monde s'était assombrie. Pour Nathan Berkowitz, il devint évident que son fils adoptif avait besoin de soins psychiatriques. David, qui vivait dans un lugubre studio du Bronx, s'enfonçait de plus en plus dans l'isolement. Six mois après avoir écrit cette lettre, David commença à tuer.

    SON ENFANCE

    Dans son enfance David se fit une réputation de sale gosse gâté et de petite brute, et pourtant au lycée il se montra timide et fut lui-même victime des «durs».

    L'adolescence de Berkowitz fut marquée par son manque d'aptitude à s'intégrer et par sa difficulté à nouer des relations avec les filles.

    Il détestait les filles, d'ailleurs un de ses camarades d'école se souvient que David lui avait demandé s'il voulait s'inscrire à un «club de détesteurs de filles».

    Rem: Dans une lettre envoyé a son père, un mois avant le premier meurtre, il dit: «Papa, le monde s'obscurcit maintenant. Je le sens de plus en plus...Les filles disent que je suis moche, ce sont elles qui m'ennuient le plus».

    ETAT PSYCHOLOGIQUE

    L'une des clefs du comportement psychologique de Berkowitz réside dans sa frustration sexuelle (lorsqu'il fut arrêté, il était probablement encore vierge). Il avait toujours des difficultés à susciter l'intérêt des filles.
    Les psychiatres diagnostiquèrent chez David, une schizophrénie paranoïde.
    Comme tant d'auteurs de meurtres en série, il était possédé par le désir d'exercer un pouvoir sur autrui. (Lorsque son père adoptif se remaria, David se sentit rejeté. Son désir d'«appartenance» le conduisit à s'engager dans l'armée)

    ETUDE GRAPHOLOGIQUE

    L'écriture de David Berkowitz révèle un homme à l'intélligence limitée, mais capable de simuler habilement. Il éprouve du ressentiment à l'égard de son passé, ainsi sans doute qu'un sentiment d'emprisonnement émotionnel. Il souffre fréquemment d'agitation intérieure et de confusion des émotions.

    Inscriptions trouvées dans son appartement:

    «Salut! Je suis M. Williams et je vis dans ce trou. J'ai plusieurs enfants et je suis entrain d'en faire des tueurs. Attendez qu'ils grandissent».

    «Mes voisins, je n'ai aucun respect pour eux, je les traite comme de la merde. Sincèrement. Williams»


    Autographe rédigé en prison:

    Je ne suis jamais heureux
    Je suis plutôt triste
    Très souvent, je pleure quand je suis seul dans ma cellule
    Je suis très nerveux
    Je n'arrive jamais à me détendre
    Je vais faire une dépression nerveuse, Au secours
    Je suis possédé!
    Je dors mal
    J'ai envie de hurler
    Il faut me tuer
    Des démons me tourmentent
    Je n'y arriverai pas


    L'histoire de David Falco Berkowitz inspira le réalisateur SPIKE LEE pour son film "Summer of Sam" .

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :