• DENNIS NILSEN - L'ETRANGLEUR A LA CRAVATE

    DENNIS NILSEN - L'ETRANGLEUR A LA CRAVATE

    tout ces articles vienne du site    http://meurtrierspsychopathes.skyrock.com

    DENNIS NILSEN - L'ETRANGLEUR A LA CRAVATE
    <div-container></div-container> <div-container></div-container>Dennis Nilsen est un paranoïaque, un nécrophile, il est né le 23 novembre 1945, c'est l'auteur de la plus grande série de meurtres de l'histoire du crime en Grande-Bretagne, il était un fonctionnaire effacé et timide, vivant modestement, avec sa chienne, dans la banlieue de Londres. Il a avoué des crimes épouvantables et très étranges. Il tua ses victimes avec l'aide d'une cravate, c'est ainsi qu'on le surnomma «l'étrangleur à la cravate».

    Pendant 5 ans Dennis tueras au moins 16 personnes, des jeunes gays sans abris, qu'il recueillait chez lui, il leur donnait a manger, il prenait soin d'eux et il finissait par les tuer en les étranglant. Dennis conservait les corps dans son lit, symbole pour lui d'un amant qui lui resterait fidèle (il était homosexuel). Dennis était obsédé par la solitude, dans son désespoir, il finit par rechercher la compagnie des morts.

    Quand les corps commençaient à se décomposer, Nilsen s'en débarrassait en les enterrant dans son jardin, sous son plancher mais aussi des parties de corps dans les poubelles. On a aussi découverts de nombreux ossements non identifiables ainsi que des corps brûlés ou dissout en partie par l'acide.

    C'est grâce à une canalisation bouchée que des voisins ont surpris Nilsen en plein nettoyage, il y avait une odeur nauséabonde qui se dégageaient et la canalisation était bouchée d'ossements, les voisins pensait d'abord que c'était des os de poulets mais ils finissent par prévenir les autorités.
    Nilsen est arrêté le 9 février 1983 par la Police anglaise qui découvre ce jour-là les restes de trois victimes dans la maison. Ce jour là, Nilsen dénonce ses 16 meurtres; un grand nombre de ses victimes ne sont pas identifiées et pour la plupart n'avaient pas été portées disparues car c'était des sans abris. Le 4 novembre 1983, un jury rejeta la défense de responsabilité diminué, et Nilsen fut condamné à la réclusion à perpétuité, il avait 37 ans.

    SON ENFANCE

    Les parents de Dennis ne s'entendaient pas entre eux, ils finissent par divorcer. La mère de Dennis décide d'aller vivre chez ses parents avec Dennis, son frère aîné et sa petite sœur mais c'est surtout ses grands parents qui avaient une grande influence sur lui, ils étaient à la fois sévères et affectueux. C'était un foyer heureux et très pieux. Il était formellement interdit de jurer ou d'évoquer les questions sexuelles. Dennis fut baigné dans cette atmosphère de rigueur et de puritanisme religieux.
    Dennis passa donc son enfance dans une atmosphère de rigueur religieuse. Il était bizarrement replié sur lui-même et d'humeur taciturne. Il absorbait dans son propre monde où seul son grand-père, Andrew WHITE, pouvait pénétrer. Andrew était en effet le héros de Nilsen. Il savait enchanter l'enfant de contes bruissant du soufle de l'océan et le hissait sur ses épaules pour de longues promenades sur les plages de sable. Quand le petit garçon s'endormait, il le ramenait dans ses bras. Lorsqu'il revenait de la pêche, toute la famille savait que c'était Dennis qu'il était impatient de revoir.

    Dennis n'avait jamais aimé vraiment que son grand-père. Quand son grand-père est mort, c'était un grand traumatisme pour lui, c'était la première fois qu'il voyait un cadavre et c'est depuis lors que les représentations de la mort et de l'amour se mêlèrent. Il aurait voulu rester avec son grand-père et, donc, être mort.

    Le petit garçon s'enfouit plus profondément dans son jardin secret. Il n'avait pas d'amis et estimait qu'il était peu digne d'eux. Au moment de la puberté, il prit conscience d'être attiré par les garçons, il s'en estima encore plus «différent»

    ETAT PSYCHOLOGIQUE

    Les psychiatres avaient beaucoup de mal a définir l'état psychologique de Nilsen devant la loi. Les avocats ont essayé de convaincre le jury que Nilsen était atteint de «troubles de la personnalité», mais ce diagnostic dépendait évidemment des psychiatres. Ils échouèrent, principalement parce qu'il apparut que Nilsen s'était montré capable de logique en attirant chez lui des jeunes gens. Il avait évidemment des problèmes psychologiques, mais qu'en était-il vraiment au moment des meurtres?

    ANALYSE GRAPHOLOGIQUE

    L'écriture de Nilsen montre un esprit habile et calculateur, qui préfère se pencher sur les détails plutôt que d'avoir une vision globale des choses. Il a de la difficulté à se montrer objectif et à organiser ses pensées, et apparaît facilement confus.
    On trouve aussi un manque de patience et de tolérance, qui conduit à des actions irréfléchies. Une imagination très développée entraîne une agitation intérieure et confusion d'esprit.

    Nilsen éprouve une peur panique de la solitude. Il a tellement besoin de contacts humains qu'il peut être conduit à diverses extrémités.
    Ses capacités physiques inhibées causent un déséquilibre et une tension. Cet aspect, joint à des sautes d'humeur, peut entraîner des réactions violentes. On peut remarquer de l'instabilité, de la nervosité et un caractère impulsif. L'homme se montre très susceptible à la critique.

  • Commentaires

    1
    Pac-man
    Dimanche 21 Novembre 2010 à 11:03
    Bien fait ton site, vraiment super lorsque l'on doit faire un exposé sur les serial killers
    2
    PRALINES1 Profil de PRALINES1
    Dimanche 21 Novembre 2010 à 12:35
    merci bon dimanche bisousssssss
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :