• La légende d'Excalibur

     

    En ces temps, Uther Pendragon était mort. Les Bretagnes divisées sombraient dans le chaos. La légende proclame que Merlin, dans cette discorde aurait fiché une épée dans le roc devant le château. Excalibur ne sera brandie que par le grand roi des Bretons. Tous les barons s'y essayèrent en vain, puis les chevaliers. Seul un page nommé Arthur réussit à la retirer de son socle et devint donc le roi de Bretagne. Cependant, des doutes existent quant à l'origine d'Excalibur : selon Sir Thomas Malory, chevalier anglais du XVe siècle qui condensa en un seul ouvrage une grande partie de la geste arthurienne, notamment des écrits français, elle aurait été donnée par la première Dame du Lac, qui aurait précédé Viviane, l'épée retirée de la stèle de granit ayant été auparavant brisée dans un combat contre le roi Pellinor, père de Messire Lamorat de Galles (considéré comme le troisième chevalier au monde, après Messires Lancelot et Tristan) et de Perceval le Gallois. Pour gagner l'épée, Arthur fit une promesse à la Dame du Lac et ne tint pas parole, celle-ci ayant été décapitée sous ses yeux, dans son château. Merlin aurait demandé à Arthur : « Qui des deux est le plus précieux ? L'épée ou le fourreau ? » Arthur répondit : « L'épée, assurément. » « Faux, c'est le fourreau car, tant que tu le posséderas, tes ennemis ne pourront tuer. » La sœur du roi, ayant eut vent de cela, fit dérober le fourreau et le donna à son amant, avec pour mission de tuer Arthur. Cependant, grâce à l'intervention de Messire Hector des Mares, le cousin de Lancelot de Bénoïc, celui-ci fut sauvé et put recouvrer son précieux fourreau.

    Digne fils d'Uther, Excalibur au côté, le roi Arthur a réuni et pacifié les deux Bretagnes. À sa mort, l'épée fut jetée dans un lac magique par Bedivere. L'épée avait la réputation d'être incassable (tout comme la Durandal de Roland) et de trancher toute matière.

    La_Dame_du_Lac

    La Dame du Lac

     

    hébergement gratuit de photos & vidéos avec www.photomania.com

    Excalibur ou Escalibor signifierait : « dure entaille ». Dans la tradition celtique, l'épée d'Arthur se nomme Caledfwlch en gallois et Kaledvoulc'h en breton, et/ou Kaled foulch: "dur tranchant", qui selon la légende fut Caladbolg/Galatbrog: "dure foudre", celle de Nuadu roi de la tribu irlandaise des Tuatha Dé Danann, d'où est dérivé le nom de Caliborn, puis Escalibor et Excalibur.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique