• Le Sanatorium de Waverly Hills.

    Le Sanatorium de Waverly Hills

     

     

    Je continue sur ma lancée de vous faire connaître certains lieux du monde ou, soi disant, des entités se manifestent de manière répétées et fréquente, et voici l’histoire assez terrifiante du fameux et très connus sanatorium de Waverly Hills, réputé être l’un des dix lieux les plus hanté au monde.

    Aux Etats-Unis, dans l’état du Kentucky, près de la ville de Louisville, se trouve le sanatorium (hôpital) de Waverly Hills. Il a été construit en 1910, pour soigner les malades de la tuberculose. D’abord petit hôpital de campagne, c’est vite devenu le plus grand sanatorium d’Amérique, spécialisé dans le traitement de ce type d’affection respiratoire. Les patients étaient enfermés là-bas sans possibilité de sortir pour cause de quarantaine, afin de ne pas contaminer l’extérieur. Le personnel médical était donc leur seul interlocuteur possible, bien qu’ils écrivaient à leur famille. Les visites étaient interdites en revanche.
    Jusqu’en 1961, date de sa fermeture, 63 000 personnes sont mortes dans cet hôpital, victimes, apparemment des méthodes de traitement pour le moins … troublantes !!! Pas de médecine douce à Waverly Hills, mais une pratique assez mal maîtrisée à l’époque dite de « thoracoplastie »… les médecins ouvraient le thorax du patient puis sciaient certaines côtes pour que les poumons puissent se dilater et que la gène respiratoire du patient disparaisse. Autant vous dire qu’environ seulement 5% des patients survivaient à ce traitement sanglant.
    Egalement, des expériences de chirurgies exploratrices du corps auraient été menées, notamment des trépanations (rien à voir avec la tuberculose !!) Les morts étaient emmenés de nuit (pour ne pas que les autres patients se doutent de quelque chose), dans ce que les gens du coin ont appelés, à la manière toujours grandiloquente des américains, "le tunnel de la mort" (Death tunnel). C’est une longue galerie qui courait sur plus de 150 m sous l’hôpital, menant vers une voie ferrée où les corps des décédés étaient emportés, pour être inhumés.
    Après sa fermeture en 1961, toutes sortes de faits mystérieux ont été racontés par ceux qui avaient été visiter le sanatorium : apparition d’ombres dans les couloirs, de lumière volante, de chuchotements...
    Notamment, une chambre à fort mauvaise réputation, la chambre 502, ou, selon l’histoire et les rapports de l’hôpital, deux nurses (infirmières) se seraient donné la mort en 1928, l’une se pendant, car, enceinte d’un docteur déjà marié, elle n’aurait pas supporté sa situation, et l’autre, prise d’hystérie, se serait jetée par la fenêtre (sachant que la chambre est au cinquième étage).

     

    Depuis, les âmes de ceux qui ont subit des « tortures » médicales erreraient en quêtes d’on ne sait quoi… notamment, l’esprit d’une petite fille surnommée « Mary » qui apparaîtrait très souvent prés du death tunnel ou à la fenêtre d’une des chambres de Waverly hills… et dont certains disent avoir entendu les rires ou les pleurs.
    Bien entendu, une telle hantise ne pouvait qu’inspirer les faiseurs d’argent toujours à la recherche de quelque chose qui rapporte. C’est ainsi que les deux frères Booth et leur ami Shame Dax Taylor sont partis tourner un film basé sur les faits réels : Death Tunnel. Pendant le tournage de leur film, eux et leur équipe ont été témoins d’évènements inexpliqués. Christopher Saint Booth a par exemple prit une photo du tunnel de la mort et au moment du développement de la pellicule, une petite fille est apparue sur la photo.
    Les autres ont aussi vu des ombres mouvantes dans des couloirs seulement éclairés par la lumière de la Lune … Bon, autant vous dire que si vous aimez bien les films d’horreur de série B sur fonds de jeune nymphettes américaines siliconées passant la nuit en nuisette aux milieux des esprits, vous allez adorer !!! Par contre, le film est suivi d’un documentaire nommé « spooked : les fantômes de Waverly Hills », par les mêmes metteurs en scène, et qui, parait-il, est bien plus intéressant et passionnant !!!
    Signalons également un bouquin intitulé « So, there I was… history of hauting in Waverly Hills sanitarium » qui est écris par l’un des membres de la Louisville Ghost Hunter Society, et qui est, en somme, un grand recueil d’expérience médiumnique faites par divers membres…

    Je vous met également des illustrations, bon, ce lieu est totalement désaffecté et fout vraiment les chocottes… je crois qu’il y a des témoins qui disent réellement que, même en ne connaissant pas du tout l’histoire tragique du lieux, des gens dépourvus de capacités médiumniques ressentes réellement de la tristesse, de l’angoisse et de la souffrance en pénétrant les murs d’enceinte… la bâtisse, en elle-même, n’a rien de joyeux ni d’avenant…


    L’entrée principale de Waverly Hills


    Intérieur, premier niveau


    Photo d’une chambre

    Le Death Tunnel


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :