• En 1919, C. G. Jung donna une conférence en Angleterre, à la Society for Psychical Research, au cours de laquelle il expliqua les phénomènes paranormaux d'un point de vue psychologique, comme des complexes autonomes inconscients extériorisés.
    L'année suivante, il fut lui-même confronté à des apparitions de spectres. Il avait souvent l'occasion de passer le week-end dans une maison de campagne que l'un de ses amis venait de louer. La nuit, il entendait des coups frappés aux murs et des bruits étranges et une curieuse puanteur se répandait dans la maison. Ces phénomènes provoquaient en lui une sorte de paralysie.
    Il atteignirent leur point culminant lorsqu'une nuit il aperçut une tête de femme qui s'approchait de plus en plus près et s'arrêta finalement à moins de cinquante centimètres de lui, sur l'oreiller. La tête avait un ½il ouvert, qui fixait le médecin terrorisé. Jung alluma une bougie et l'apparition disparut. Il passa le reste de la nuit dans un fauteuil.
    Finalement, son ami et lui apprirent ce que tout le village savait :
    La maison était hantée et les locataires ne supportaient jamais cela bien longtemps.
    Le psychiatre interpréta les apparitions comme les projections d'états psychiques inconscients. Mais il n'arriva pas à expliquer de manière satisfaisante pourquoi elles n'avaient lieu que dans cette maison, alors qu'il en était épargné tout le reste de la semaine à Londres.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique