• Walt Disneyest né à Chicago le 5 décembre 1901, c'est le quatrième fils d'Elias Disney et Flora Call. Il porte le prénom de son père, et devant, d'un proche ami de son père : Walter Parr, un prêtre de l'église St Paul Congregational. Walt sera baptisé le 8 juin 1902 dans l'église du et par le réverrend Parr. En décembre 1903 naquit la sœur de Walt, Ruth Flora Disney. Le nom Disney a pour origine une anglicisation du nom D'Isigny. En 1906, sa famille déménage dans une ferme de 200 ha à Marceline au Missouri acquise pour 3000 dollars et proche de celle de son oncle Robert Disney. Walt ira sur les bancs de l'école primaire de Marceline mais seulement à 8 ans afin d'y aller avec sa sœur. La ferme est vendue en 1909 car Elias est malade et ne peut plus assumer les travaux de ferme. La famille vit dans une maison louée jusqu'en 1910 lorsqu'elle déménage à Kansas City afin de retrouver les frères ainés de Walt, Herbert et Raymond. Disney est alors âgé de 9 ans et cela changea sa vie.

    Walt et son frère Roy travaillèrent durant leur temps libre dans l'entreprise paternel de diffusion de journaux afin d'arrondir les fins de mois de la famille. Selon les archives de l'école publique régionale de Kansas City, Walt Disney suit les cours de l'école secondaire de Benton à partir de 1911, et il obtient son diplôme le 8 juin 1917. Dans le même temps Walt Disney est inscrit dans une des classes du Chicago Art Institute. Alors qu'il rentre avec sa sœur au collège, Roy dut travailler, un temps dans la ferme de l'oncle Robert puis dans une banque afin d'aider sa famille.

    En 1917 alors que la Première Guerre mondiale fait rage en Europe, Elias décide d'acheter une fabrique de gelée à Chicago. Walt préféra rester à Kansas City où grâce à Roy il trouve un travail de vendeur dans les trains ce qui l'amena à « voir du pays ». À l'automne il rejoint sa famille à Chicago à la faveur d'une mutation. Il entre ensuite au lycée McKinley où il illustrera le magazine des élèves intitulé The Voices. Durant l'été bien que distribuant des journaux et du courrier pour la poste, ainsi que sortant avec des filles le soir au cinéma, un sujet l'obsède : « gagner la guerre ».

    Walt quitte alors l'école à l'âge de 16 ans et s'engage en tant que conducteur volontaire d'ambulances lors de la Première Guerre mondiale après avoir modifié avec l'aide d'un ami son passeport. Il modifie sa date de naissance comme étant né en 1900 afin de pouvoir être engagé. Il fera partie de la division des ambulances de la Croix-Rouge américaine en France jusqu'en 1919. Walt rejoint d'abord sa famille à l'automne à Chicago puis son frère Roy, démobilisé de la Navy, à Kansas City. Disney retourne aux États-Unis et commence à chercher un emploi. Il a toujours voulu réaliser des films, postulant même pour un emploi pour Charlie Chaplin. Il commence au « Pesman-Rubin Commercial Art Studio » pour 50 dollars par mois. Il y réalisa la couverture du programme hebdomadaire du Newman Theatre.

    Dans ce premier emploi, il rencontre un jeune animateur de son âge, Ubbe Ert Iwerks (qui changea plus tard son nom en Ub Iwerks) avec lequel il fonde, en janvier 1920 la société « Iwerks-Disney Commercial Artists ». La société périclite mais le duo est bientôt engagé par la « Kansas City Film Ad Company » (société de film publicatire de Kansas City) et travaille sur des animations publicitaires primitives pour les cinémas locaux. Les animations publicitaires ne suffisent plus à satisfaire Walt ; pendant ses loisirs, il commence à créer ses propres films qu'il vend à la « Newman Theater Company ». Les films sont appelés Newman Laugh-O-Grams. Ils ne durent qu'une minute mais rencontrent l'attrait du public en rapportant des problèmes locaux et critiquant le pouvoir local.

    En 1922, Disney lance Laugh-O-Grams, Inc., qui produit des court métrages animés basés sur les contes de fées populaires et des histoires pour enfants. Parmi ses employés on retrouve Iwerks, Hugh Harman, Rudolph Ising, Carmen Maxwell et Friz Freleng. Les courts métrages sont bien accueillis dans la région de Kansas City, mais les coûts dépassaient les revenus. Après avoir créé un dernier court métrage, le film en animation et prise de vue réélle Alice’s Wonderland, le studio se déclare en failite en juillet 1923. Roy Oliver, un frère de Walt l'invite à venir à Hollywood. Quand Disney a réussi à rassembler assez d'argent pour acheter un billet de train (aller simple) pour la Californie, il abandonne derrière lui son équipe, mais emmène Alice’s Wonderland qui vient d'être fini. Il a été rapporté qu'il était parti avec seulement 40 dollars en poche et qu'une promesse avait été faite à l'équipe de les aider à venir en Californie.

    Disney monte une « affaire» d'animation avec son frère Roy. Ainsi débutent les Disney Brothers Studio dans le garage de leur oncle Robert. Ils obtiennent un contrat de distribution avec Margaret Winkler, distributeur de droits de New York, fiancée de Charles Mintz. Winkler et Mintz distribuaient déjà la série Félix le Chat. Virginia Davis, la vedette des prises de vue réelle d'Alice’s Wonderland, sera "extirpée" du Kansas, ainsi qu'Ub Iwerks à la demande de Mintz et Winkler. Le 16 octobre 1923 Disney signent avec eux un contrat pour réaliser douze films.
    En 1926, les Disney Brothers Studio sont rebaptisés Walt Disney Studio. Le nom Walt Disney Productions sera lui adopté en 1928. Une des employées du studio, travaillant comme peintre-intervalliste, Lillian Bounds, deviendra la femme de Walt Disney ; ils se marièrent le 13 juillet 1925.

    Les Alice Comedies eurent un succès raisonnable. Dawn O'Day et Margie Gay appararurent en tant qu'Alice après que les parents de Virginia Davis la retirèrent de la série pour un chèque impayé. Lois Hardwick assuma aussi brièvement le rôle. Jusqu'à la fin de la série en 1927, les sujets étaient de plus en plus centré sur les personnages animés, en particulier un chat nommé Julius qui rappelle Félix le Chat, plutôt que sur le personnage d'Alice. La série se rapprochait de plus en plus des autres productions sans prises de vue réelle. En 1927, Charles Mintz se marie à Margaret Winkler et prend le contrôle de la société de sa femme. Il décide de mettre en production une nouvelle série de dessins animés qui sera distribuée par Universal Pictures. La nouvelle série, Oswald le Chanceux Lapin (Oswald the Lucky Rabbit), fut un succès relatif, et le personnage d'Oswald devient une icône populaire. Les studios Disney s'agrandissent, et Walt embaucha Harman, Ising, Maxwell et Freleng venus de Kansas City.

    En février 1928, Disney se rendit à New York pour négocier une part de revenus plus important pour chaque film avec Mintz. Mais il fut abassourdi quand Mintz lui annonca que non seulement l'homme d'affaire devait réduire la part qu'il lui versait, mais que Mitz avait sous contrat la plupart de ses principaux animateurs, dont Harman, Ising, Maxwell et Freleng, bien que n'incluant pas Ub Iwerks, et qu'il créerait son propre studio si Disney n'acceptait pas de réduire ses coûts de production. De plus Universal, et non pas Disney, détenait la marque commerciale sur Oswald, et pouvait faire des films sans Disney. Disney refusa l'offre et perdit la plupart de son équipe d'animation. Lui, Iwerks et quelque fidèles commencèrent à travailler secrètement sur un nouveau personnage pour prendre la place d'Oswald. Les animateurs qui lachèrent Disney devinrent le noyau dur des studios Winkler, dirigé par Mintz et son beau-frère George Winkler

    Disney n'oublia jamais ce revers et dès lors protégea ses droits sur chaque création. Plus tard les studios Winkler disparurent après qu'Universal décida de faire produire les dzssins animés d'Oswald par une division interne dirigée par Walter Lantz. Mintz concentra son attention sur les studios produisant les films de Krazy Kat, qui devint plus tard Screen Gems. Harman, Ising, Maxwell et Freleng décidérent de suivre leur propre voie et formérent Arabian Nights Cartoon Studio puis Harman-Ising Studio. Ils vendirent un personnage ressemblant à Oswald nommé Bosko à Leon Schlesinger et à la Warner Bros.. Puis ils commencèrent à travailler sur les premiers épisodes de la série Looney Tunes.

    La petite histoire voudrait que Walt dessina dans le train le ramenant de New York à Los Angeles, un personnage reprenant le graphisme d'Oswald, mais sans les oreilles pendantes, et donc plus facile à dessiner. Des oreilles rondes et une simple queue d'un coup de crayon plus tard il réalisa un personnage proche d'une souris. Ce sera Mortimer Mouse. Ub Iwerks aurait seulement retravaillé le dessin pour aboutir à celui que l'on connait. La vérité serait plutôt que Walt insuffla son caractère tandis qu'Ub développait l'apparence du personnage. Rebaptisé par Lillian Disney, Mickey Mouse, le personnage fit ses débuts dans un court métrage nommé Plane Crazy, qui était comme toutes les précédentes œuvres de Disney, un film muet.

    Après avoir échouer dans la recherche d'un distributeur intéressé par Plane Crazy ou sa suite, The Gallopin' Gaucho, Disney décida que ces films manquaient d'une chose. L'automne précedent, 1927, Warner Bros avait sorti un film révolutionnaire, Le Chanteur de Jazz, le cinéma avait cessé d'être muet. Disney lanca la création d'un dessin animé de Mickey, avec du son, nommé Steamboat Willie. Disney dut vendre sa voiture afin d'obtenir l'argent nécessaire à son film. Un homme d'affaire nommé Pat Powers fournit à Disney la distribution et le Cinephone, un système de synchronisation sonore obtenu par contre-bande. Le 28 novembre 1928 au Colony Theater de New York, Steamboat Willie est projeté au public, c'est le premier dessin animé avec son synchronisé. Cette date marque la naissance de Mickey Mouse mais aussi de Minnie Mouse et Pat Hibulaire. Steamboat Willie devint un succès.

    Plane Crazy et The Galloping Gaucho furent resortis avec du son et tous les dessins animés suivants de Mickey seront accompagnés d'une bande sonore. Disney lui-même fournissait les effets vocaux des premiers dessins animés et sera la voix anglaise de Mickey Mouse jusqu'en 1947. En 1929, fort du succès de la série Mickey Mouse, Walt décide de produire une nouvelle série. Après le recrutement du compositeur Carl Stalling, de par son influence, le thème des courts métrages changera pour devenir des dessins animés musicaux et seront appelés Silly Symphonies. Cette série débute avec la Danse macabre (The Skeleton Dance) inspirée du morceau de Camille Saint-Saëns. La même année Disney autorisa l'utilisation de ses créations, principalement Mickey pour des produits dérivés dont des bloc-notes. Walt Disney Entreprises dut être créée afin de gérer le label.


    Bien que les deux séries avaient un grand succès, les studios Disney ne virent pas leur part réélle des profits de Pat Powers augmentée. En 1930, Disney signa un nouveau contrat de distribution avec Columbia Pictures, abandonnant Powers et Ub Iwerks, qui avait été tenté par un contract d'exclusivité avec Powers. Iwerks avait pris la tête du Iwerks Studio financé par Powers et qui eut un succès moyen. Après un passage chez Columbia Pictures, il retournera chez Disney en 1940 dans le département recherche et développement des studios. Il est l'un des pioniers d'un grand nombre de processus cinématographique et de technologies spécialisées d'animation.

    En 1931, Mickey apparut dans 12 films dont Le chasseur d'élan (The Moose Hunt) où Pluto adopte son nom définitif. Quant aux Silly Symphonies, on découvre dans La Petite Poule avisée (The Little Hen), l'ébauche du futur Donald Duck. En 1932, Mickey Mouse devint le personnage le plus populaire de dessin animé à l'écran et de nombreux studios concurrents tels que Van Beuren et Screen Gems créèrent des clones de Mickey Mouse dans l'espoir de "participer" au succès de Disney. Après être passé de Columbia à United Artists en 1932, Walt commenca à produire les Silly Symphonies avec le tout nouveau procédé Technicolor, qui permettait d'utiliser tout le spectre de l'arc-en-ciel transformant les publicités d'alors en monde coloré. Le premier déssin animé en couleur fut la Silly Symphony, Des Arbres et des Fleurs (Flowers and Trees) alors juste terminée mais en noir et blanc. Disney obtint une exclusivité de 2 ans sur ce procédé de couleur.

    Flower and Trees gagna le premier Oscar de l'Academy Award pour le Meilleur court métrage sujet: Dessins Animés en 1932. La même année, Disney reçut un autre Oscar honorifique pour la création de Mickey Mouse, dont la série passa en couleur en 1935. Disney lanca rapidement d'autres séries autour des personnages de Donald Duck, Dingo ou Pluto. Il autorisa de nombreux produits dérivés dont les bandes déssinées sur Mickey qui devinrent des pleines pages puis des petits journaux, le premier journal de Mickey apparut en Italie à la fin de 1932. Depuis 1930, Walt multiplait les réussites, cinématographiques et commerciales, mais la nécessité de recourrir à de nouvelles techniques ne permettait pas de résorber les dettes contractées par Walt et Roy Oliver. Walt fit une dépression en 1931 et sur ordre d'un médecin, il partit en voyage avec Lilly, sa femme. Il revint reposé après avoir visité Washington et fait une croisière passant par La Havane et le Canal de Panama. A son retour il s'inscrit à l'Athletic Club d'Hollywood où il pratiqua l'équitation et le golf. En 1932, il pousse ses collaborateurs à jouer au base-ball et certains le suivirent dans sa passion, le polo.

    Bien que co-créateur et producteur de Mickey, Disney était aussi connu que son fameux personnage de souris, mais il conserva privée une large part de sa vie. Un de ses plus grands espoirs était de donné à un enfant, un garçon si possible, à l'image de Roy Oliver et de sa femme Edna qui eurent le 10 janvier 1930 Roy Edward Disney. Mais Lillian et lui essayèrent sans réussir. Lillian donna naissance à une fille, Diane Marie Disney, le 19 décembre 1933; et le couple pris la décision d'en adopter une seconde, Sharon Mae Disney, qui était né le 21 décembre 1936. Les studios continuaient à produire à un rythme effreiné des courts métrages, la série Mickey Mouse et les Silly Symphonies sont deux des séries les plus connues du cinéma. Les revenus de ses séries restaient juste satisfaisant pour Disney. Il pouvait faire tourner les studios mais sans générer de rééls bénéfices. Walt décida de produire un long métrage et un soir de 1934 il visionna avec ses animateurs un film muet qu'il avait vu dans son enfance Blanche-Neige avec Maguerite Clark. Le long métrage sera basé sur cette histoire.

    Entre 1934 et 1937, Les studios Disney utilisèrent principalement les Silly Symphonies afin de tester les techniques nécessaires à Blanche-Neige. Les expérimentations avaient pour thème l'animation réaliste des êtres humains, l'animaion de personnages disctincts, les effets spéciaux,et l'utilisation de procédés spécialisés et particuliers pour l'animation. Ainsi Le Vieux Moulin (The Old Mill) fut le premier film réalisé avec la caméra multiplane inventé par Bill Garity, technicien des studios Disney et qui permettait de donner un vrai effet de profondeur aux dessins animés. Ce sont surtout les équipes attelées à cette série qui travaillèrent sur Blanche-Neige, amenant à sa disparition. Il est à noter qu'en septembre 1937 United Artists est remplacée par RKO pour la distibution.

    Pendant que le reste de l'industrie du cinéma apprenait les plans de Disney de produire une version animée en long métrage de Blanche-Neige, les concurrents surnommérent le projet la « Folie de Disney » et étaient certains que le projet amènerait Disney à la faillite. Lillian et Roy, tous les deux, essayèrent de faire renoncer Walt à son projet, mais il persista à travailler dessus. Il engagea un professeur de dessin du Chouinard Art Institute, Don Graham, afin de débuter des séances d'entraînement pour les membres des studios. Tous ces développements et entraînements permirent d'élever la qualité des studios et de donner au long métrage la qualité voulue par Walt.

    Blanche-Neige et les 7 nains, tel fut le nom du film, était pleinement en production de 1935 à l'été 1937, quand les studios furent à cours d'argent. Afin de trouver des fonds pour terminer Blanche-Neige, Disney dut présenter un extrait non terminé du film aux responsables financiers de la Bank of America. L'argent fut obtenu. Le film terminé fut présenté pour sa première au Carthay Circle Theater d'Hollywood le 21 décembre 1937. À la fin de la représentation le public donna à Blanche-Neige et les septs nains une « standing ovation ». Le premier film long métrage animé (en anglais) et en Technicolor, Blanche-Neige fut diffusé en février 1938 sous le nouveau contrat de distribution avec la RKO Radio Pictures. Le film devint le plus rentable de l'année 1938 et rapporta plus de 8 millions de dollars de l'époque (aujourd'hui 98 millions $ US) lors de sa diffusion originale. Le succès de Blanche-Neige permit à Disney de construire un nouveau complexe de style campus pour les Walt Disney Studios à Burbank, qui ouvrirent le 24 décembre 1939. Les anciens studios d'Hyperion Avenue furent vendus puis détruits pour devinir un supermarché. L'équipe d'animation venait juste de terminer Pinocchio, poursuivait le travail sur Fantasia et Bambi, pendant que les équipes de courts métrages travaillaient sur les séries de Mickey Mouse, Donald Duck, Dingo et Pluto, finissant en même temps les dernières Silly Symphonies.


    Pinocchio et Fantasia suivirent Blanche-Neige dans les cinémas en 1940. Tous deux furent des déceptions financières (Pinocchio avait coûté deux fois plus cher à produire que Blanche-Neige). Sa sortie le 7 février à New York fut très bien accueillie par le public, mais l'Europe en guerre ne put apporter d'argent à Disney et les pressions financières sur le marché américain réduisirent d'autant les revenus. Fantasia sortit le 13 novembre 1940 au Colony Theater de Broadway permit principalement à Disney que le travail de ses studios soit reconnu comme un art.

    En 1941, Disney fut approché par le département d'État supervisé par Nelson Rockefeller afin de représenter les États-Unis en Amérique latine et de « lutter contre le nazisme ». Disney n'apprécia pas vraiment qu'on lui demande de faire un voyage diplomatique et d'aller serrer des mains même pour une bonne cause. Il accepta quand même afin d'occuper ses artistes et de découvrir de nouvelles sources d'inspirations.

    Disney répondit aussi à la demande du public de connaitre les coulisses de ses studios en produisant Le Dragon Récalcitrant (Reluctant Dragon), un documentaire mêlant images réelles et dessins animés, tout en conservant un travail à ses équipes aux États-Unis. De même en 1941, Walt décida de participer à l'effort de guerre, et en association avec Lockheed Martin, ils réalisèrent un dessin animé "éducatif" pour montrer aux nouveaux employés des usines les méthodes de rivetages des avions. Ce fut Four Methods of Flush Rivetting qui fut pendant longtemps classé top secret. En même temps, de nombreux régiments ou escadrilles américains demandèrent aux studios de produire des insignes avec des personnages Disney.

    Le film Dumbo, peu couteux, avait été prévu pour être un générateur de revenus, mais durant la production de ce nouveau film, la plupart des membres l'équipe d'animation revendiquèrent contre principalement les conditions de relations entre Disney et ses artistes. Ce fut la première grève des studios. Peu après sa sortie en octobre 1941, Dumbo devint un grand succès rentable, mais les États-Unis entrèrent dans la Seconde Guerre mondiale. L'armée américaine réquisitionna la plupart des bâtiments des studios Disney et demanda aux équipes de créer des films d'entraînements et d'instructions pour les militaires, aussi bien que des films de propagande tels que « Der Fuehrer's Face » ou le long métrage « Victory Through Air Power », tous deux sortis en 1943.

    Les films militaires rapportaient peu, et Bambi ne marcha pas quand il sortit en avril 1942. Disney ressortit avec succès Blanche-Neige en 1944, établissant une tradition de réédition, tous les 7 ans, des films Disney aux États-Unis. Les compilations de films, contenant plusieurs courts métrages, furent créés et sortis au cinéma pendant toute la période. Les plus notables sont ceux issus de la tournée en Amérique latine, Saludos Amigos (1942), sa suite Les Trois Caballeros (1945) ainsi que Mélodie du Sud (le premier film Disney contenant de vrais acteurs, sorti en 1946). On peut aussi ajouter Danny le petit mouton noir en 1947 et Le crapaud et le maître d'école(1949). Ce dernier contient seulement deux parties: la première basée sur la Légende de Sleepy Hollow par Washington Irving et la seconde basée sur un extrait du Vent dans les saules intitulé Les aventures de Crapaud par Kenneth Grahame.

    À la fin des années 1940, le studio retrouva assez d'argent et d'animateurs pour continuer la production de longs métrages tels que Alice au pays des merveilles ou Peter Pan, qui avait été stoppée durant les années de guerre. Les studios débutèrent le travail sur Cendrillon ainsi qu'une série de documentaires animaliers, intitulée True-Life Adventures, en 1948 avec L'île aux phoques (On Seal Island) inspiré à Walt par un voyage en août 1948 de l'Alaska.

    En 1947, durant les sombres premières années de la Guerre froide, Walt Disney dut comparaître devant la Chambre du Comité des Activités Non-Américaine, et il nomma plusieurs de ses employés comme sympathisants communistes. Certains historiens pensent que ce n'était que de l'animosité datant des grèves de 1941 aux studios Disney. Son mécontement et sa méfiance des syndicats peut aussi avoir mené à son témoignage. Cette affirmation d'anti-américanisme est en partie contrebalancée par sa participation aux efforts de guerres, "l'aide à la propagande", mais surtout à son soutien dans le modèle de vie américain avec le projet EPCOT.

    En 1949, Disney et sa famille déménagèrent dans une nouvelle maison sur une grande parcelle de terrain dans le district d'Holmby Hills de Los Angeles. Disney put assouvir une de ses passions les miniatures ferroviaires. Avec l'aide de ses amis Ward Kimball et sa femme Betty, propriétaires de leur propre train dans leur jardin, Disney developpa les schémas et commenca immédiatement à construire son propre train miniature dans son jardin. Le nom du chemin de fer, Carolwood Pacific Railroad, provient de l'ancienne adresse de Walt située dans la rue Carolwood Drive.

    Le chemin de fer miniature était sur un parcours de 850 m de long comprenant un pont métallique de 15 m de long, des boucles, des viaducs, des collines, un tunnel de 30 m sous les bancs de fleurs de Mme Disney et une berne élevée en terre afdin de cachet aux voisins la vue. Il donna à la locomtovie à vapeur constuite par Roger E. Broggie, membre des studios Disney, le nom de Lilly Belle en honneur de sa femme.

    Lors d'un voyage d'affaire à Chicago à la fin des années 1940, Disney dessina les plans d'une idée pour un parc de loisirs où il prévoyait que ses employés passent du temps avec leurs enfants. Les idées qu'il développa devinrent un concept d'une plus grande envergure, Disneyland. Disney passa cinq ans de sa vie à améliorer Disneyland et dut créer une nouvelle filiale à sa société, appelée WED Enterprises, afin de concevoir et construire le parc. Cette filiale était constituée d'un petit groupe des employés des studios Disney qui rejoignirent le projet de développement de Disneyland comme ingénieurs et planificateurs, et furent surnommés Imagineers.


    Quand Walt présenta son plan aux Imagineers, il dit "Je veux que Disneyland soit la plus merveilleuse place sur terre, et qu'un train en fasse le tour". Le fait d'amuser ses filles et ses amis dans son jardin, leurs faisant faire des tours de son Carolwood Pacific Railroad avait inspiré à Disney d'inclure un chemin de fer dans ses plans pour Disneyland.

    Alors que WED Enterprises commencait à travailler sur Disneyland, Walt Disney Productions commenca à étendre ses opérations de divertissements dans d'autres directions. En 1950, l'île aux trésors (Treasure Island) devint le premier film d'action totalement en prises de vues réélles et rapidement suivi par des succès tels que 20 000 lieues sous les mers (en CinemaScope, 1954), The Shaggy Dog (1959), et A nous Quatre (1960). Les Walt Disney Studios furent un des premiers à prendre pleinement avantage du alors-tout-nouveau média qu'était la télévision, produisant la première émission, Une heure dans le Monde merveilleux One Hour in Wonderland, en 1950. Walt Disney commenca aussi à présenter une série hebdomadaire d'anthologie sur ABC nommée Disneyland d'après le nom du parc. Dans cette émission il montrait des extraits des productions Disney précédentes, faisait faire le tour des studios, et familiarisait le public avec le parc Disneyland qu'il était en train d'être construit à Anaheim en Californie. En 1955, il entame la première série télévisuelle quotidienne du studio, le populaire Mickey Mouse Club, qui continuera dans de nombreuses versions jusqu'aux années 1990.

    Comme le studio s'élargissait et se diversifiait dans d'autres médias, Disney accorda de moins en moins d'attention au départment d'animation, abandonnant la plupart des activités aux animateurs clés, qu'il surnommait Les Neufs Sages. Durant la vie de Disney, le département animation créa les célèbres Belle et le Clochard (en CinemaScope, 1955), Les 101 Dalmatiens (1961), le financièrement décevant Belle au Bois dormant (en Super Technirama 70mm, 1959) et Merlin l'enchanteur (1963).

    La production de court métrages conserva son rythme jusqu'en 1956, quand Disney arrêta la division concernée. Les projets spéciaux de courts métrages continuérent à être produit pour le reste de la durée des studios sur une base irrégulière. Ces productions furent toutes distribuées par la nouvelle fililale de Disney Buena Vista Distribution, qui assumait ce rôle repris à RKO depuis 1955. Disneyland, l'un des premiers parc à thème au monde, ouvrit finallement le 17 juillet 1955 et devint rapidement un succès. Les visiteurs du monde entier vinrent visiter Disneyland, qui comprenait des attractions basées sur de nombreux films ou franchises à succès de Disney. Après 1955, l'émission télé Disneyland fut connu sous le nom de Walt Disney Presents, et quand le noir et blanc devint la couleur en 1961, le nom changea en Le Monde Merveilleux en couleur de Walt Disney pour évoluer vers ce qui est connu aujourd'hui sous le nom Le Monde Merveilleux de Disney. Elle continue à être diffusée sur ABC en 2005.

    Durant le milieu des années 1950, Disney produisit un grand nombre de films éducatifs sur le programme spatial américain avec la collaboration du concepteur de la fusée de la NASA Wernher von Braun : Man in Space et Man and the Moon en 1955, puis Mars and Beyond en 1957. Ces films attirèrent l'attention non seulement du public, mais aussi du programme spatial russe. En 1957, Disney rencontra le créateur des Muppets Jim Henson, et ils commencèrent à créer les premiers personnages des Muppets avec de nombreuses similitudes avec Mickey Mouse, notablement Kermit la Grenouille. Les personnages apparurent avec l'intermède Muppet Magic dans The Ed Sullivan Show entre 1958 et 1962.

    Au début des années 1960, L'empire Disney était un succès majeur, et Walt Disney Productions s'était établi comme le premier producteur au monde de divertissements famillaux. Après des décennies de tentatives, Disney se procura finalement les droits du livre de P.L. Travers à propos d'une nounou magique. Mary Poppins, sortit en 1964, fut le film de Disney des années 1960 le plus couronnée de succès, et de nombreuses personnes saluèrent la combinaison de films d'animation et de prises de vue réélle comme étant à leur paroxysme. La même année, Disney ouvrit quatre attractions dans les pavillons de l'exposition mondiale de New York 1964-1965, comprenant des Audio-Animatronics. Toutes les attractions furent plus tard intégrées comme attractions à Disneyland. Elles confirmèrent à Disney que le projet d'un nouveau parc sur la côte est serait viable. Disney avait prévu ce nouveau parc peu après l'ouverture de Disneyland.

    En 1964, Walt Disney Productions commenca calmement à acheter des terrains dans le centre de la Floride, au sud-ouet d'Orlando dans une zone largement rurale de plantations d'orange pour un projet de Walt le « Projet Floride. » La société acquit plus de 11 000 ha (109 km²) de terrain ous le couvert de sociétés écrans, et fit modifier favorablement la législation de l'état afin d'obtenir un contrôle quasi-gouvernemental, sans précédent, sur la zone. Le projet sera rééllement développer à partir de 1966, avec la fondation du Reedy Creek Improvement District. Walt Disney et son frère Roy Oliver annoncèrent ensuite les plans de ce qui sera appeler plus tard « Walt Disney World. »

    Disney World devait comprendre une version plus large, plus élaborée de Disneyland qui serait appelée Magic Kingdom (Royaume Enchanté), ainsi que plusieurs parcours de golf et des hotels. Le cœur de Disney World devait toutefois être l'Experimental Prototype City (or Community) of Tomorrow, ou Cité prototype expérimentale de demain acronyme EPCOT. EPCOT fut concue comme une ville opérationelle où les habitants pouvaient vivre, travailler et interagir en utilisant des technologies expérimentales ou avancées pendant que des scientifiques développerait et testeraient d'autres nouvelles technologies afin d'améliorer la vie et la santé de l'homme.

    Toutefois, l'engagement de Disney dans Disney World pris fin avec celle de l'année 1966. Un cancer des poumons avait été diagnostiqué en été 1966 dans son poumon gauche, suite à une vie entière habitué à fumer sans arrêt. Il fut suivi par l'hôpital St. Joseph situé juste de l'autre coté de la rue du complexe des Studios Disney. Pendant l'automne sa santé se détériora. Il fut déclaré mort le 15 décembre 1966 vers 03:00 heure (heure locale), juste après avoir célèbré son soixante cinquième anniversaire deux semaines plus tôt. Roy Disney mena à bien le projet de Floride, insistant pour que le nom devienne Walt Disney World en honneur de son frère. Malheureseument Roy O. Disney mourut trois mois après l'ouverture du Magic Kingdom le 20 décembre 1971
    .

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique